24 octobre 2017

Devenir développeur en autodidacte ? Pas si facile. Portrait de Souleymane

Monter dans un UBER réserve parfois des surprises.

A Paris, ce soir là, je monte dans la voiture et comme à mon habitude j’entame une discussion avec le chauffeur. Après quelques échanges cordiaux, je lui demande si le métier de VTC lui plaît. La réponse ne tarde pas : pas vraiment. Il veut devenir développeur informatique et fait tout pour ça.

Passé l’étonnement, je lui demande comment il fait pour jongler entre son travail et sa passion. Il me répond que c’est vraiment difficile et que pour s’améliorer il va très bientôt suivre la formation Ruby de Human Coders. En voilà une bonne idée !

Quelques mois après cette rencontre et après avoir suivi la formation, voici le portrait et le retour d’expérience de Souleymane.

France terre d’asile ?

Arrivé en France en Septembre 2004, fuyant la guerre en Côte d’Ivoire, diplômé d’une maîtrise d’économie à Abidjan, Souleymane arrive avec un simple visa de séjour.

Devenu rapidement « sans papiers », il enchaîne alors plusieurs années dans l’illégalité faites de petits boulots dans la sécurité ou la restauration, puis finit par légaliser sa situation en France en 2009 avec l’aide de son patron d’alors.

Lassé de la restauration, et surtout exténué par 7 ans de métiers éreintants, Souleymane décide de créer son entreprise de transport en 2011. Déménagements, transport, messagerie, tout y passe avant qu’il ne décide de devenir VTC en mars 2016 pour UBER et consorts.

« Je voulais comprendre comment ça fonctionnait »

Né en 1977, Souleymane s’intéressait à l’informatique avant même l’obtention de son Bac.

Pourtant ce n’est qu’en 2008 qu’il décide d’acheter ses premiers livres sur la programmation et les algorithmes. Il enchaîne alors avec l’apprentissage du code et s’initie au langage C. Résultat des courses ? Il laisse tomber. Le C l’a dégouté d’apprendre.

Ce n’est qu’en 2012 – 2013, en écoutant la radio RFI, qu’il tombe sur une émission parlant des « mystères de la programmation », durant laquelle le fondateur de Simplon intervenait pour parler de Ruby avec un intervenant du Wagon.

Après quelques recherches sur Ruby, c’est une vraie révélation pour lui.  Au diable le C ! Vive Ruby !

Tout commençait pourtant si bien.

Motivé par la simplicité du langage il commence son apprentissage, fait des recherches, se renseigne, lit beaucoup. Mais malgré tout ses efforts rien n’y fait, il n’arrive pas à comprendre ses erreurs, il bute sur des choses simples. Bref ca ne fonctionne pas.

Que faire alors? Suivre une formation semble évident. Il regarde du côté du Wagon. C’est intéressant mais 90 jours de formations pour lui c’est tout simplement inenvisageable. Il ne peut pas se permettre d’arrêter de travailler une si longue période. Simplon ? Même combat.

Continuant à chercher un moyen d’apprendre, il trouve une formation en ligne, principalement axée sur Rails cependant, et décide de la suivre en parallèle de son travail. Mais sans personne pour lui expliquer les concepts, difficile pour lui de comprendre les bases.

Quand faut y aller, faut y aller

Toujours aussi motivé à apprendre, il finit par découvrir Human Coders et sa formation Ruby assurée par Matthieu. Rapidement celui-ci le rassure face à ses interrogations : même si Souleymane n’a pas de formation en programmation, il s’agira de lui donner une vue d’ensemble de Ruby.

C’est parti alors pour 4 jours de formation Ruby à Paris, Boulevard Saint Germain, en petit groupe. Très pédagogue, Matthieu prend du temps pour lui expliquer les principes et les notions de base indispensables.

Matthieu lui explique tout ce qu’un débutant doit savoir et surtout, le plus important pour lui, comment structurer son code, comprendre le code écrit par d’autres, construire ses propres gems, connaître les bibliothèques populaires, les bonnes pratiques. Il a aussi pu l’aider sur des problèmes qu’il n’arrivait pas à résoudre seul comme par exemple la mise en place de géolocalisation ou la génération de PDF..

That’s all folks ?

Certainement pas ! Souleymane a des projets plein la tête. Plus back que front, plus dans la logique que dans l’UX, et malgré un travail chronophage, Souleymane a une discipline de fer : coder 2 heures par jour minimum, continuer à lire, comprendre et apprendre Ruby, coûte que coûte.

A la question d’arrêter son travail de VTC pour se consacrer au code, sa réponse est claire : il a encore trop de lacunes pour s’y consacrer pleinement.

Il sait que comme pour beaucoup d’autodidactes il lui manque un environnement favorable pour devenir opérationnel, d’être entouré par des professionnels, voir même d’être accompagné par un mentor qui l’aiderait à progresser.

All Hail Souleymane !

 

NB : Toute aide est la bienvenue pour lui. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

 

  • Paul Guichon

    L’université de paris8, et celle de France comté propose des licences à distance en informatique full info (sans math)

  • Rémy Philipon

    Le wagon ne dure pas 90 jours mais 45 jours =)

  • matthieu

    Bonjour, de même, la durée pour la formation intensive “Le Wagon” que j’ai faite est de 45 jours ce qui représente 2 mois ;)

  • Yannick

    Salut Souleymane,
    si tu lis ce commentaire (ou si quelqu’un peut lui faire suivre), j’aimerais bien discuter un peu avec toi pour voir si j’ai un moyen de t’aider :-) (yannick _AT_ ut7.fr )

    A bientôt (et merci pour l’article)

    • Coulibaly Souleymane

      Bonjour Mr Yannick,
      Je suis Souleymane,
      J’ai été recontacté par l’auteur Mr Karel, sur la publication d’un article sur moi et il qui m’a invité à regarder les commentaire des internautes.
      Merci de me tendre la main, je vais vous envoyer un e-mail pour prendre contact avec vous.
      Cordialement