27 juin 2013

Lancement de RubyQuebec

Aujourd’hui nous recevons Guirec Corbel, créateur de RubyQuebec. Guirec vit au Québec et a lancé cette initiative pour dynamiser la communauté Ruby au Québec. Il a accepté de répondre à nos questions.

Human Coders: Salut Guirec, tout d’abord, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, Je suis breton vivant au Québec depuis maintenant 4 ans et passionné de programmation avec Ruby et Ruby on Rails.

HC: Peux-tu nous présenter la communauté Ruby et Rails au Québec ?

À l’heure actuelle, la communauté Ruby et Rails est assez peu présente et est particulièrement regroupée à Montréal. De nombreux évènements sont proposés, à Montréal, par le groupe montreal-rb. Tous les mercredis, des rencontres entre rubystes sont organisées afin de travailler ensemble et d’obtenir de l’aide rapidement. Des meetups sont également organisés une fois par mois. Malheureusement, le reste du Québec est assez peu actif.

En ce qui concerne les emplois, ils sont également particulièrement regroupés à Montréal. Il en existe également quelques-uns à Québec. Comme en France, la part de marché qu’occupe ruby est assez faible si on la compare avec des langages comme PHP ou Java. Cependant, je ne pense pas que ça soit un problème. Les développeurs Ruby sont également une denrée rare et donc recherchés.

Au niveau de la formation, il existe RailsBridge qui a pour but de présenter Ruby on Rails à des développeurs aillant différents parcours. Il existe également HardCoder Labs qui propose une formation pour devenir développeur web en 9 semaines. Encore une fois, ces deux organismes sont situés à Montréal.

HC: Que manque-t-il selon toi à cette communauté ?

Si l’on tape “Ruby Québec” sur google on tombe, dans les dix premières pages, seulement la moitié sont des pages reliées au langage Ruby tandis que, si l’on tape “Ruby France”, seulement deux pages sur dix ne sont pas liées au langage. C’est encore pire si l’on tape “Rails Québec”. Je pense que cela prouve le manque de visibilité de la communauté au Québec.

On se rend compte facilement que le gros de la communauté se trouve à Montréal. Or, je sais qu’il y a des rubystes en dehors de cette ville. Il n’existe aucune plateforme d’échange pour les développeurs des autres grandes villes comme Québec, Chicoutimi, etc.

De plus, les discussions de montreal-rb sont principalement anglophones. Il suffit de jeter un coup d’oeil sur leur site ou sur le groupe pour le constater. Je trouve ça plutôt dommage étant donné que la langue usuelle au Québec est le français. Je crois qu’il peut-être bon d’axer un peu plus les rencontres et les discussions en français pour attirer des débutants et des francophones.

Selon Martin Provencher, l’organisateur de montreal-rb, l’un des points forts du groupe montréalais est la visibilité hors du Québec. C’est effectivement un point important mais je crois qu’il ne faut pas oublier les Québécois.

Je crois que Ruby correspond parfaitement à la philosophie québécoise, plus souple et plus ouverte au changement. Ruby est définitivement un langage qui gagne à être connu.

HC : Quelles différences avec la communauté française ?

L’une des grosses différences avec la communauté française est particulièrement géographique. La densité de population est vraiment plus faible. En France, le bassin de population est suffisamment important pour avoir une communauté à Paris, une à Lyon, une à Nantes, etc.

Pour ma part, je vis à Sept-Îles. Je serais surpris qu’il y ait plus de dix développeurs Ruby à 5 heures à la ronde. L’éloignement est une grosse difficulté pour bâtir un groupe.

HC: Qu’est-ce que RubyQuebec ? Pourquoi avoir lancé cette initiative ?

RubyQuebec a pour but d’être la plate-forme des développeurs Ruby québécois. Il est possible d’afficher des offres d’emplois, d’ajouter des évènements, de trouver d’autres développeurs et de discuter.

Étant donné que j’adore le langage Ruby, j’essaie au maximum de prêcher la bonne parole et de convertir le plus de monde possible. J’ai donc voulu créer un site promouvant ce langage dans mon secteur. J’ai également été motivé suite à une discussion avec Thibaut Assus qui m’a persuadé que mon idée était bonne. Human Coders, me confirme que l’idée a du potentiel avec cette interview.

D’un point de vue un peu plus personnel, j’adore discuter avec des gens de mon langage préféré. Je suis d’ailleurs plutôt actif sur le groupe de RailsFrance. Du fait de mon isolement géographique, je n’ai souvent pas l’occasion de rencontrer des développeurs Ruby physiquement. En créant ce groupe, j’espère pouvoir le faire dans de plus nombreuses occasions.

J’espère que, grâce à mon initiative, plusieurs développeurs verront la lumière.

HC: As-tu déjà eu des retours ? Comment penses-tu que le site va évoluer ?

Malheureusement, j’ai encore assez peu de retours. Développer la communauté Québécoise est un gros défi. La construction du site est une première étape. J’espère pouvoir organiser des meetups dans un futur proche. Je suis convaincu que ça peut marcher et que beaucoup de développeurs aiment Ruby sans le savoir. J’espère pouvoir les rejoindre au moyen de présentations et de rencontres.

HC: Merci Guirec !

Merci à vous. Si vous êtes intéressé par le projet, que vous avez des idées ou que vous voulez m’aider, n’hésitez pas à me contacter. Je suis également à la recherche d’une personne pour faire la traduction du site en anglais. Je suis également disponible si vous cherchez un développeur Ruby (un peu de pub personnelle).