9 novembre 2016

[Interview] Karol Chmist, formation Play 2 avec Scala

Karol ChmistKarol Chmist est notre formateur Play 2 avec Scala. Il a dix ans d’expérience et forme régulièrement des développeurs. Ses différentes expériences professionnelles l’ont amené à s’intéresser aux innovations du secteur, notamment la programmation fonctionnelle et Scala, en 2013. Il participe régulièrement aux Human Talks, parfois même en tant que speaker. Par passion, il co-organise le Scala User Group à Lyon et a eu l’occasion de présenter des sujets. Il s’implique aussi dans l’organisation de Scala.IO 2016, à Lyon.

Il a accepté de répondre à quelques questions…

Human Coders: Bonjour Karol, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

J’ai commencé à programmer en école élémentaire, et je n’ai jamais arrêté. J’ai la chance que mon travail soit aussi ma passion. À la base je suis programmeur, mais pendant mes 10 ans d’expérience professionnelle, j’ai fait de tout : du web, de l’intégration, du testing… J’ai commencé par la programmation impérative (Basic, Pascal, C), puis orientée objet (C++, Java), et j’ai découvert la programmation fonctionnelle (Scala, Haskell, Idris) il y a 3 ans.

Ce qui me passionne dans notre métier, c’est qu’on a toujours quelque chose à apprendre.

HC: Quand et comment as-tu commencé à t’intéresser à Scala et Play Framework ?

Play Framework 2 et Scala forment ensemble une combinaison parfaite pour le développement web. C’est pour cette raison qu’on les voit souvent dans de vrais projets. J’ai d’ailleurs utilisé ce framework lors de plusieurs missions.

En 2012 j’ai joint un projet assez complexe qui utilisait Play Framework, qui était encore en Java. La facilité d’utilisation et la proximité du HTTP m’ont beaucoup impressionné. Puis, un cours sur Coursera de Martin Odersky, le créateur de Scala, m’a fait découvrir ce langage et la programmation fonctionnelle.

HC: Peux-tu nous présenter cette formation ?

Le programme de la formation se divise en deux parties. Son but est de proposer aux développeurs expérimentés une première approche d’un langage fonctionnel. On apprend Scala, mais les concepts sont généraux et peuvent être appliqués dans tous les langages. Le côté pratique est essentiel pour bien comprendre la matière de ce cours : ce sont donc surtout les participants qui codent.

Pendant la première journée, plusieurs modules sont abordés. Chaque nouveau sujet est présenté sous forme de diapositives. Les participants sont encouragés à poser des questions. Ensuite, ils doivent résoudre des problèmes avec des tests unitaires. Le niveau de ces exercices augmente progressivement.

Pendant le deuxième jour, un vrai projet web en framework Play est créé, en utilisant les concepts appris précédemment. Il est proposé de travailler autours des technologies standards (JSON, WebServices, connections aux bases de données), mais le contenu peut être adapté aux besoin du client.

HC: Pourquoi as-tu décidé de donner des formations ?

Quand j’ai commencé à apprendre Scala, tout était nouveau. J’ai passé du temps à apprendre les bases et j’aurais aimé avoir quelqu’un pour me guider.

J’aime aider et accompagner les autres développeurs à découvrir de nouveaux frameworks et langages. Je participe régulièrement aux Human Talks, parfois en tant que speaker et je fais partie des organisateurs et intervenants du Scala User Groupe à Lyon et de la conférence Scala.IO 2016.

Merci Karol !

Retrouvez la formation Play 2 avec Scala sur notre nouveau site web !