7 octobre 2013

[Interview] Jean-Hadrien Chabran à propos de sa formation CoffeeScript

Jean-Hadrien Chabran est notre formateur CoffeeScript. Il a accepté de répondre à quelques questions à propos de sa formation CoffeeScript.

Human Coders: Salut Jean-Hadrien, tout d’abord, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis un développeur passionné, j’ai attrapé le virus en touchant mon premier ordinateur enfant. Les défis techniques, la sensation de création et la variété des problématiques m’ont toujours parus fascinants et m’ont poussé inexorablement dans cette direction au travers de mes études. Cela m’a permis d’aborder une grande variété de langages, de découvrir le monde unix, le web, bref je suis tombé dans la marmite !

J’ai re-découvert le développement web en 2007, un ami m’a presenté Ruby on Rails.

Jusque là, j’avais toujours considéré le développement web comme relativement brouillon dans son expression la plus commune. Après des années à coder à essentiellement en C et C++, Rails et le Javascript furent un choc, je rencontrais donc une approche du développement pleine d’expressivité et d’élégance. Je fus séduit et j’ai réorienté complètement mes objectifs vers le Web.

HC: Qu’est-ce que CoffeeScript ? Pourquoi le recommandes-tu ?

CoffeeScript est langage qui génère du Javascript, grandement inspiré par Python et Ruby au niveau syntaxique, mais conserve tous les traits qui caractérisent le Javascript, ce qui le rend parfaitement interopérable avec le code existant. CoffeeScript simplifie au passage certaines constructions quelque peu exotiques du Javascript tout en générant un code qui ressemble beaucoup à ce qui aurait été manuellement. Cela n’entraîne donc aucun malus de performance !

Cette combinaison de modernisations et de simplicité en font un remplaçant idéal du Javascript. Jusque là, les remplaçants potentiels du JS consistaient à “compiler” un langage donné vers du Javascript. L’interopérabilité en souffrait, le code généré était relativement illisible et les concepts inhérents au Javascript étaient remplacés par ceux du langage choisi.

CoffeeScript apporte une approche originale, le JS généré est proche de celui que l’on aurait manuellement écrit, c’est vraiment transparent. Au final, CoffeeScript est en quelque sorte au Javascript ce qu’est le LESS au CSS, c’est simple, efficace et transparent, à tel point que Rails l’intègre désormais par défaut.

HC: Quand et comment as-tu découvert CoffeeScript ?

En effectuant de la veille technique. L’auteur, Jeremy Ashkenas a posté sur HackerNews l’annonce de la version 1.0. L’approche, originale et astucieuse, a séduit de nombreux développeurs. Je démarrais à ce moment là un projet personnel, j’en ai donc profité pour tester son approche. Je fût particulièrement surpris de l’aisance avec laquelle on développe avec. Depuis, je n’ai quasiment plus écrit de Javascript directement ! Surpris par son manque d’adoption, j’ai donné une conférence à ParisRB, pour déconstruire les préjugés créés par les précédentes tentatives de remplacer le Javascript.

HC: Peux-tu nous présenter la formation CoffeeScript ? Comment se déroule-t-elle ?

La formation dure 3 jours. L’idée est de d’abord comprendre les raisons d’être de CoffeeScript, ce qui implique bien comprendre les concepts du Javascript. A partir de là, on creuse les faiblesses de celui-ci pour mieux comprendre les avantages de CoffeeScript. Il s’agit là aussi d’abattre les idées reçues associées à l’idée d’une surcouche au Javascript.

Une fois cette étape initiale franchie, nous abordons la syntaxe en alternant partie théorique et exercices. Graduellement, nous allons découvrir les possibilités de CoffeeScript pour au final réaliser une application complète en CoffeeScript.

Enfin, nous étudierons comment adapter efficacement CoffeeScript au profil d’une équipe ainsi que les différents outils à notre disposition.

Pour résumer, il est nécessaire pour aborder cette formation sereinement d’être à l’aise en javascript. Le mot d’ordre de mes interventions en tant que formateur est l’écoute et la flexibilité. Selon le public, l’accent peut être plus ou moins porté sur les bases théoriques ou les exercices. En clair, je m’adapte aux besoins, tout simplement.

HC: Pourquoi as-tu décidé de donner des formations ?

Les formations sont le prolongement naturel de ma passion pour le développement. Transmettre ces valeurs en prenant le temps de s’adapter au profil de chacun, de ses expériences est une expérience fascinante. Concrètement, à la fin de mes études, étant indépendant, j’ai commencé à donner des formations sur diverses sujets, ce qui m’a amené à échanger avec des personnes passionnantes aux expériences toutes aussi variées. Et puis effectuant beaucoup de veille technologique, aller partager mes découvertes aux autres est toujours gratifiant !

HC: Quel est ton meilleur souvenir de formation ?

Ce moment où après avoir abordé une partie théorique, un stagiaire s’exclame avec le fameux “Ah! C’est bon tout est clair !” en complétant un exercice. Il a désormais une corde de plus à son arc, c’est particulièrement gratifiant pour le formateur. Il m’est arrivé de recroiser des stagiaires et d’entendre qu’ils réutilisaient certaines métaphores employées pendant la formation pour expliquer des notions complexes, cela renforce à chaque fois mon envie de transmettre mes connaissances.

HC: Merci !

Retrouvez le programme complet de la formation CoffeeScript sur Human Coders Formations.