22 avril 2014

[Interview] Arnaud Patard, formateur Debug Kernel et packaging Debian

Arnaud Patard est notre formateur Debug Kernel et Packaging Debian. Il a accepté de répondre à quelques questions à propos de ses formations. 

Human Coders: Salut Arnaud Patard, tu es l’un des fondateurs de hupstream avec Anne Nicolas et Romain d’Alverny. Dévelopeurs système expérimentés, vous avez travaillé dans le passé chez Mandriva où vous vous êtes connus. Vous avez aujourd’hui fondé Hupstream, une société spécialisée dans le développement système Open Source. Tu dispenseras bientôt chez nous avec Anne Nicolas les formations : Debug Kernel, Packaging RPM et Packaging Debian. Un excellent kit permettant de devenir un développeur système éclairé et efficace. Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Arnaud Patard et je suis co-fondateur de hupstream depuis 3 ans. En plus de mon activité professionnelle, j’aide à la maintenance du kernel ARM pour la distribution Debian. Je fais également des remontées de patches à kernel.org. J’ai été packager kernel pour Mandriva et j’y ai réalisé les ports MIPS et ARM de la distribution. Je travaille en ce moment au port ARM de Mageia.

 

HC: Qu’est-ce que hupstream ?

hupstream est une SCOP que nous avons créée il y a 3 ans pour apporter de l’expertise et du conseil aux sociétés qui font le choix d’utiliser du logiciel libre dans leur infrastructure et/ou leurs produits. Notre rôle est de les guider et les accompagner pour mettre en place ces composants, les bonnes pratiques qui ont été éprouvées dans le domaine. Nous intervenons sur toute la chaîne industrielle : de la génération de code en passant par le packaging logiciel jusqu’au déploiement ou la génération de masters de production.

 

HC: Comment es-tu tombé dans le développement système ?

Mon premier job, je l’ai eu chez Mandriva. Ils étaient à la recherche d’un kernel hacker et l’idée d’allier ce profil de poste au logiciel libre me convenait parfaitement. Je ne me rappelle plus de la date de mes premières contributions à kernel.org mais pour ceux qui s’en souviennent cela date de l’époque où bitkeeper était encore utilisé comme gestionnaire de version. J’ai toujours aimé testé et porter le kernel sur toutes les nouvelles plate-formes qui sortaient et j’ai eu l’occasion de jouer pas mal avec ça chez Mandriva en travaillant directement avec certains fournisseurs de plate-formes matérielles.

 

HC: Peux-tu nous présenter les formations Debug Kernel et Packaging Debian ? Comment se déroulent-elles ?

La formation du debug kernel a été créée à la base pour un de nos clients qui souhaitait donner les connaissances suffisantes à ses équipes pour être capable de faire des rapports de bug corrects concernant des dysfonctionnements attribués au kernel. Cela implique donc les capacités à qualifier le bug, chercher l’information adéquate, le reproduire le cas échéant et, en fonction des informations recueillies, soit se donner la possibilité de corriger le bug (en fonction du niveau des participants) soit de le remonter vers les équipes compétentes. Sorti de ce contexte la formation permet également d’être en mesure de faire un rapport de bug cohérent et construit auprès des distributions voire de kernel.org lorsque le contenu du bug dépasse les compétences individuelles.

La formation propose de revenir sur quelques fondamentaux liés aux outils de debug, la recherche des informations pertinentes et la bonne interprétation de ces informations. Le contenu proposé s’accompagne de cas pratiques et propose également aux participants de venir avec leurs propres traces pour utilisation comme cas pratique.

 

Concernant la formation au packaging Debian, nous souhaitons donner les bases techniques du packaging telles qu’elles sont proposées aux packagers officiels du projet et expliquer pourquoi elles sont importantes et ce qu’elles apportent. Nous insistons également sur les bonnes pratiques et le respect des policies. Ce sont souvent deux aspects occultés car quelque peu contraignants pour un nouvel arrivant. Ils sont toutefois le gage de l’efficacité du packaging dans un processus d’industrialisation du logiciel. Là encore les apports théoriques alternent avec des cas pratiques qui permettent d’envisager des parties précises du packaging et le packaging complet d’un logiciel donné.

Nous insistons également sur l’importance de disposer d’un système de build de packages fonctionnel mais aussi de sources logicielles correctement versionnées. Les bonnes pratiques de packaging ne se suffisent pas :).

 

HC: Quel est le bon moment pour participer à ces formations ?

Concernant les formations au packaging je dirais que le plus tôt est le mieux :). Nous avons bien souvent observé des pratiques malheureusement contre-productives en la matière, qui entraînent des difficultés et des surcoûts  dans la maintenance. Bien packager c’est selon nous une clé essentielle qui permet de bénéficier des forces que l’on retrouve dans le logiciel libre, et notamment sa pérennité.

Concernant le debug kernel, des connaissances en C sont indispensables. L’idéal serait également d’avoir déjà utilisé (ou tenté d’utiliser) gdb.

 

HC: Pourquoi as-tu décidé de donner des formations ?

Je n’ai pas réellement décidé en fait. La formation est souvent la suite logique de notre rôle de conseil. Dans la plupart des projets nous avons accompagné un client puis nous avons tenté de le rendre autonome grâce à la formation.

 

HC: Quel est ton meilleur souvenir de formation ?

Probablement les moments plus informels durant les pauses et en fin de formation qui permettent de sortir du cadre formel de la formation et profiter de ce temps pour échanger des expériences.

 

HC: Merci Arnaud !

 

Retrouvez le programme complet des formations Packaging DebianPackaging RPM et Debug Kernel sur Human Coders Formations.