10 avril 2012

A la rencontre de nos contributeurs : Yann Armand

Nos sites d’actu (ex: Rubylive, JSLive, HTML5live…) sont maintenus par nos communautés. Effectivement, des centaines de développeurs faisant une veille exceptionnelle, partagent régulièrement la crème de la crème des actu/ressources qu’ils trouvent. Ces contributeurs ont beaucoup de talent, alors nous avons décidé de vous les présenter !
Cette fois-ci, nous faisons la connaissance de Yann Armand.

Salut Yann,

Nous te connaissons car tu est un des contributeurs les plus actifs de notre plateforme.
Tout d’abord, peux-tu te présenter ? Qui es-tu ? Que fais-tu dans la vie ?

Yann ArmandBonjour, Je suis dans le profil assez classique des papis de la micro que j’ai découvert il y a une trentaine d’années avec un Oric Atmos (j’avais 10 ans). Et comme à l’époque on ne trouvait pas BattleField 3 pour cette plateforme, j’ai commencé à programmer et hacker aussi bien le software que le hard. J’ai depuis essayé tous ce qui à pu passer à porté de mes mains comme machine, OS ou langage, avec un passage par l’université de Bordeaux (DEA Informatique) qui m’a enseigné comment structurer mon savoir tout en décuplant ma soif d’apprendre.
Je travaille aujourd’hui à la maison en tant que Software Engineer (programmeur quoi) pour la société américaine Xinet. Mais pour éviter de me transformer en ours, je co-organise les apéro ruby bordelais (@rubybdx)

Quels sont tes langages de prédilection ? Pourquoi ?

Aprés 6 années de travail professionnel en C, je me considère enfin comme un vrai programmeur dans ce langage. J’ai appris à aimer le C, car il ne cache rien et peu s’interfacer avec absolument tout. C’est enfin un atout majeur pour programmer avec des langages de hauts niveaux car on comprend les mécanisme sous-jacent ce qui permet d’être plus judicieux lors du choix des design patterns.

Ceci étant dit, mon coeur de codeur est aujourd’hui conquis par Ruby et Javascript qui sont 2 bijoux pour le vieil amoureux de Common Lisp que je suis.
Ruby bénéficie à mes yeux d’une syntaxe très élégante avec une puissance expressive extrême. Il se trouve à la croisé des chemins de la programmation objet sous forme impérative et la programmation fonctionnelle. Sa plus grande force est sans doute l’invention d’une nouvelle forme de continuation avec yield.
Javascript est un vieil ami que j’utilisais très mal comme simple scripteur pour browser. Mais je me rattrape depuis quelques temps grâce à 2 articles de Yehuda Katz qui m’ont enfin fait comprendre l’héritage de prototype.

Qu’est-ce que cela apporte à un développeur de faire de la veille?

En un mot : Tout.
Je travaille depuis toujours pour des petites structures avec des moyens limités, c’est grâce à une veille intensive et active (tester après avoir lu) que je réponds aux problèmes qui se posent.
La veille me détend lors de période intensive de debug avant une release.
La veille maintient mon cerveau vivant en le confrontant aux solution des autres développeurs de la planète.
La veille est enfin un formidable remède contre l’auto satisfaction.

Qu’est-ce que t’apportent nos sites d’actu collaboratifs ?

C’est d’abords devenu une de mes sources de veille préférées, avec un rythme de publication raisonnable et toujours de grande qualité. Je lis toutes les news et saute vers l’article référencé dans plus de 50% des cas.
En tant que contributeur, j’y trouve plusieurs raisons, toutes liées à une notion de plaisir :
– plaisir de partager
– sentiments d’appartenance à une communauté
– plaisir de la discussion à travers les commentaires
De plus, vous (les Human Coders) êtes très à l’écoute de vos utilisateurs ce qui nous permet de construire ensemble les sites qui nous ressemblent.
Pour finir, vos sites sont un lieux évident pour annoncer les posts de mon blog.

Merci ! Un petit mot pour la fin ?

Tout simplement un grand merci pour votre travail. J’espère que l’on se reverra bientôt à l’occasion d’un event Ruby ou Startup.

Merci beaucoup Yann !
A très bientôt